Placer son argent à court terme

Placer son argent à court terme, veut dire le placer de telle sorte qu’il rapporte mais qu’il soit disponible à tout moment ou au moins récupérable rapidement. C’est une épargne de sécurité, qui doit permettre de faire face à une dépense non prévue, telle que la réparation d’un véhicule. Les principales solutions de placement permettant de retirer son argent à tout moment sont les livrets ou les comptes d’épargne. Les risques sur ces placements sont nuls, mais vu les taux actuels de rémunération qui ne protègent plus de l’inflation, il vaut mieux placer le minimum d’argent dessus, c’est-à-dire maximum 2 à 3 mois de salaire. Quels sont les produits les plus intéressants à souscrire ? Quelles sont leurs fiscalités ?

 

Croissance finances personnelles

Livret A et Livret Développement Durable (LDD)

 

Toutes les banques peuvent maintenant distribuer des livrets A. Le plafond est de 22950 € pour le livret A et 12000 € pour le LDD. Ces plafonds sont hors capitalisation des intérêts, ce qui veut dire qu’avec les intérêts générés, vous pouvez dépasser ces plafonds. Ces intérêts ajoutés au capital génèrent également des intérêts l’année suivante, par le principe de la composition des intérêts.

Le taux est de 1,25%. Les intérêts sont exonérés d’impôts et de cotisations sociales sur ces deux livrets.

La règle de calcul des intérêts est celle de la quinzaine, vous pouvez découvrir le fonctionnement en lisant cet article.

Une personne ne peut détenir qu’un seul livret A et les banques ont obligation de consulter le fichier centralisé des comptes lors d’une demande d’ouverture.

A l’ouverture du livret A il faut déposer au minimum 1,5€, ensuite il n’y a pas de versement mensuel obligatoire.

Pour l’ouverture d’un LDD, un dépôt minimum n’est pas exigé, de même que pour le livret A il n’y a pas de versement mensuel obligatoire.

Livret A et LDD sont intéressants à souscrire.

 

Livret d’Epargne Populaire (LEP)

 

Le Livret d’Epargne Populaire (LEP) est un livret réglementé, défiscalisé, avec un plafond de 7700 €, réservé aux personnes à bas revenu : Pour être éligible, il faut avoir été non imposable ou avoir payé moins de 769 € d’impôts sur le revenu lors de l’année n-1 (en fait le dernier avis d’imposition reçu).

Un minimum de 30€ est exigé à l’ouverture mais aucun versement mensuel n’est exigé.

Le taux est de 1,75%. Le taux du LEP basé sur celui du livret A et bonifié d’un demi-point par rapport à celui-ci.

La règle de calcul des intérêts est celle de la quinzaine et ils sont exonérés d’impôts et de cotisations sociales.

Le Livret d’Epargne Populaire est intéressant à souscrire si vous répondez aux critères d’imposition.

 

Plan d’Epargne Logement (PEL)

 

Le Plan Epargne Logement rapporte 2,5% brut, soit 2,11% après contributions sociales. Ou 2,96% avec la prime de l’état (si vous sollicitez un prêt d’un montant maximal de 92000 € après une période d’épargne de 4 ans).

Le PEL n’est pas aussi souple qu’un livret A ou un LDD, en effet il est nécessaire de laisser l’argent au moins 2 ans, de verser 225 € à l’ouverture du compte, puis faire au minimum 540 € de versement annuel, à raison d’un versement de 270 € par semestre ou 45 € par mois, dans la limite globale de 61200 €, hors capitalisation des intérêts. Tout retrait entraîne la clôture du PEL.

Les emprunts contractés avec les PEL ouverts depuis mars 2011 peuvent financer uniquement la résidence principale, de plus, le taux à 4,20%, n’est actuellement pas intéressant.

En terme de fiscalité, les PEL ouverts depuis mars 2011, supportent 15,5% de prélèvements sociaux sur les intérêts et primes d’état. Pour les PEL antérieurs, ces cotisations sont prélevées en une seule fois, au dixième anniversaire du plan et au taux en vigueur au moment des gains et ensuite chaque année.

Pour tous les PEL (avant et après mars 2011), après 12 ans, les intérêts sont en plus soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu, sauf si vous avez perçu dans l’année moins de 2000 € d’intérêts bancaires et de coupons d’obligations, dans ce cas, vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire de 24%.

Le PEL est un placement rentable mais avec une contrainte de durée et de versement. L’argent n’est donc pas disponible immédiatement au risque de perdre en rentabilité.

 

Comptes sur livret

 

La plupart des banques, surtout celles en ligne, proposent des comptes sur livret, avec des taux boostés pendant une certaine période. Ensuite ces taux plongent, en général après 3 ou 4 mois. Aussi ces livrets peuvent être intéressants pour un placement de très court terme pour une somme importante, comme par exemple suite à une revente immobilière.

En terme de fiscalité, les intérêts supportent 15,5% de prélèvement sociaux et sont ensuite soumis au barème de l’impôt sur le revenu.

 Un compte sur Livret est un placement intéressant pendant la période où le taux est boosté.

 

Parts sociales des banques mutualistes

 

Les banques mutualistes proposent à leurs clients des parts sociales qui présentent un rendement en général intéressant : de 2 à 2,8% avant impôts. Le risque est nul mais attention, le délai pour revendre ses parts et récupérer ses fonds peut être de plusieurs mois selon les banques.

La fiscalité est identique à celle des actions françaises : Si elles sont placées sur un compte titre, les plus-values sont soumises à 15,5% de prélèvement sociaux, puis à un abattement qui varie en fonction de la durée de détention des titres : 50% entre 2 et 8 ans et 65% au-delà.

Les dividendes, quant à eux, sont soumis aux 15,5% de prélèvements sociaux, puis à l’impôt sur les revenus (un acompte de 21% est prélevé à la perception du dividende) après abattement de 40%.

L’année qui suit, la CSG déjà payée est déductible du revenu imposable au taux forfaitaire de 5,1%.

Si les parts sociales sont placées sur un PEA ouvert depuis au moins 5 ans, les plus-values comme les dividendes sont exonérés d’impôts et ne supportent que les prélèvements sociaux lors d’un retrait, au taux en vigueur au moment où ces gains sont réalisés.

Placement intéressant, renseignez-vous auprès de votre banque.

 

Compte Epargne Logement (CEL)

 

Le Compte Epargne Logement ou CEL présente une rémunération de 0,63% net, 0,95% avec la prime d’Etat. Le CEL est intéressant dans le cas où vous avez un projet de travaux immobilier : Après une phase d’épargne de 18 mois (plafonné à 15300€), vous pourrez souscrire un crédit immobilier de 23000 € maximum sur 2 à 15 ans au taux de 2,25%. C’est à ce moment-là que vous pourrez bénéficier de la prime d’Etat qui porte la rémunération à 1,125% brut, soit 0,95% net.

Le versement à l’ouverture du compte est de 300€. Les intérêts sont exonérés d’impôts mais pas des 15,5% de prélèvements sociaux.

Placement intéressant uniquement si vous avez un projet de travaux avec un crédit immobilier.

 

Ce qu’il faut retenir

  • Bonne idée finances personnellesLe livret A et LDD sont intéressants pour des placements d’épargne de précaution, disponible à tout moment. De même pour le LEP si vous répondez aux critères d’éligibilité.
  • Le PEL est très intéressant mais nécessite de bloquer l’argent.
  • Les comptes sur livrets sont avantageux uniquement pendant la période où le taux est boosté et sur une somme importante.
  • Le CEL est intéressant uniquement si vous avez un projet de travaux.

 

 

Et vous, quels placements avez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Commentaires

  • Vanessa dit :

    Le compte qui me correspond le plus est donc les livrets A et DD. Je ne tiens pas vraiment compte du taux quand j »épargne, c’est la sécurité des fonds qui me préoccupe avant tout et aussi la possibilité de les retirer quand j’en ai besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Finances personnelles
Finances famille
Quels placements financiers pour vos enfants ?

Comment placer l’argent de votre enfant ? Papy et Mamie vont lui donner des étrennes, vous, parents, vous allez peut-être décider,...

projets financiers personnels
Définir ses objectifs de placement

L’objectif du blog Apprendre-mesFinances.com est de vous apprendre à gérer vos finances personnelles et à investir. Mais avant d’épargner pour...

Fermer